Nécrologie : Guy Baladon

11/12/2019

Nous avons appris avec peine le décès de Guy Baladon, du village des Rosières, à l’âge de 69 ans. Ses obsèques ont eu lieu mardi 17 décembre au crématorium de Montmartre à Saint-Étienne.
Rien ne le prédestinait à s’installer dans cette commune du Brignon. Sa vie professionnelle l’amenait souvent très loin et à ne poser ses valises dans une région que momentanément. Après avoir été employé comme formateur à l’AFPA de Blavozy, il passait une retraite paisible.
Servir les autres
Le Brignon a toujours été la commune qu’il chérissait par-dessus tout, où il avait vu grandir ses deux enfants qu’il aimait tant et dont il était si fier : Sylvain et Céline. Plusieurs messages d’amitié ont été lus lors de la cérémonie d’adieu dont celui très émouvant de son fils. Le maire de la commune Jérôme Bay a tenu également à lui rendre hommage avant la crémation : « Au-delà de perdre un homme, c’est aussi l’un des meilleurs serviteurs que nous perdons, car l’une des qualités de Guy était son dévouement au public et à toutes les associations qui le lui demandaient, n’ayant jamais compté le temps qu’il mettait au service des autres. C’était ce qui caractérisait le mieux Guy : servir les autres sans jamais en attendre le moindre retour. Nous nous souviendrons tous de ses délicieuses trufades et des autres recettes qui nous comblaient à chaque fois, lors des repas d’école par exemple ou des associations des villages des Rosières, des Ceyssoux et de Fleurac et j’en passe. Il avait repris voici une dizaine d’années la fête du vent, assurant tout de A à Z. Les participants revenaient chaque année avec tellement de joie. C’était aussi sa fierté ».
Guy exerçait également des fonctions de conseiller municipal depuis 2008. Et le maire de poursuivre : « Guy était un homme intègre, doté d’une capacité d’indépendance. Guy avait un fort tempérament mais il savait aussi se remettre en question tout en restant toujours fidèle à lui-même et à ses choix. Au sein du conseil municipal, sa parole était écoutée, respectée parce qu’empreinte de bon sens et de justesse et il savait toujours le faire avec beaucoup d’humour. Le message délivré par Guy est résumé dans cette courte citation : « On n’emmène avec soi que ce que l’on aura su donner ». Je crois que si je devais le qualifier d’un seul mot, je dirais que Guy était un humaniste ».
Nous adressons à toute sa famille nos condoléances attristées et notre profonde sympathie.