Discours des voeux du maire pour 2019

13/01/2019

Voici le discours prononcé par le maire Jerome Bay lors des voeux à la population dimanche 13 janvier.

Mes chers amis

Fidèle à la tradition, je tiens à vous présenter mes vœux les plus chaleureux pour la nouvelle année.
Le conseil municipal tout entier vous offre, par ma voix, ses vœux les meilleurs pour cette année 2019 et vous souhaite sincèrement santé, réussite pour vos projets et que notre commune contribue à vous apporter par sa qualité de vie, son état d'esprit, son environnement, tout le bonheur auquel vous pouvez aspirer, en ayant choisi d'y vivre.
Que 2019 vous apporte satisfaction et joie dans vos familles, dans votre travail, dans vos loisirs et réponde aux attentes de votre vie personnelle.
Comment ne pas aborder la vague des gilets jaunes.  J'en parle d'autant plus que les maires ruraux que nous sommes depuis combien de temps déjà avons nous sonné la sonnette d'alarme?
Depuis combien de temps avons nous souligné le malaise profond dans nos communes rurales en pointant du doigt l'entreprise de démolition qui est menée depuis des années par nos grands dirigeants. Depuis combien de temps parlons nous de déménagement du territoire en lieu et place d'aménagement  quand nous nous sommes insurgé contre la fermeture des services publics, des classes, des écoles en l'occurrence. Depuis combien de temps avons nous mis en avant ces lamentables baisses de dotations de l'ordre de 30% depuis 2014 qui frappent sans distinction toutes les communes de France, territoires riches comme territoires pauvres.  Depuis combien de temps avons nous souligné que les territoires ruraux naturellement défavorisés, étaient méprisés au profit des grandes métropoles ? Savez vous par exemple que quand un habitant d'une commune rurale comme la nôtre reçoit un euro d'aide au titre des dotations de l'Etat, un même habitant d'une ville d'une métropole en reçoit deux. Depuis combien de temps déjà avons nous parlé de nos habitants qui se sentent déclassés et relégués dans cette France périphérique où l'usage de la voiture est par exemple indispensable? Depuis combien de temps avons nous averti de cette fracture territoriale, sociale et aussi numérique, de cette colère qui gronde et qui s'élève du fond de nos campagnes. Un débat national est programmé dans les prochains jours, j'ignore encore les modalités. On nous parle de référendum d'initiative citoyenne. Pourquoi pas? A condition que les questions ne soient pas biaisées et ne conduisent pas en enfoncer encore davantage le milieu rural. Vouloir réduire le nombre de parlementaires pourquoi pas,  à condition que la réduction ne se fasse pas au détriment de la ruralité. Si nous n'avons plus aucune représentation, nos territoires seront définitivement rayés de la carte.
C'est un début d'année confus et très incertain qui s'annonce, espérons que nos grands dirigeants sauront prendre la mesure de la crise.

Chaque année, alors que je m’attèle à ce discours des vœux, je prends le soin de relire mes précédents propos. Tout d’abord, pour ne pas vous infliger une redite ennuyeuse et fastidieuse, mais aussi pour me rappeler quels étaient alors les sujets de mes préoccupations du moment. Revenons donc aux problèmes de notre commune.
Nous avons vécu une année à reconstruire notre territoire frappé par les crues du 13 juin 2017. Grâce à vos dons qui ont permis de récolter plusieurs centaines d'euros et grâce aussi à ceux des communes, nous avons pu élever un mémorial à Frédéric Jouve qui a permis à la famille bien sûr mais aussi à ses proches de lui rendre hommage, notamment lors de son inauguration le 10 juin dernier. Pour nous tous, ce monument est le symbole de l'espoir.
L'an dernier à ces mêmes voeux, je vous expliquais toutes les difficultés pour obtenir les aides promises de l'Etat afin de financer les voiries détruites par ces intempéries. Ce fut une période très dure et très pénible mais nous avons eu raison de nous battre bec et ongles même s'il a fallu ferrailler dur. Sur un montant de travaux total dépassant 1,5 million d'euros HT, nous avons pu obtenir 100% de financement pour la voirie communale et 80% pour les voirie rurale, provenant de l'Etat, de la Région et du Département. Ce qui fait un taux moyen de 98,3% de subventions. Grâce à ce taux, le budget de notre commune sera pas ou très peu impacté.
Ce financement acquis, après une lutte sans merci aura, permis de financer notamment le pont de Bessarioux que nous avons ouvert moins d'un an après les inondations, le 8 juin dernier. Dès le lendemain de la catastrophe, la commune du Brignon avait demandé à la communauté d'agglomération du Puy en Velay de porter le projet de sa reconstruction, en tant que maître d'ouvrage délégué, dans le cadre de son marché d'entretien des ouvrages d'art. Pourquoi? Pour des raisons de cout et de temps.
Entre le moment où il est décidé de construire un pont et le moment où on y roule dessus, il s'écoule facilement au moins deux ans.
La communauté d'agglomération disposait en effet du bureau d'étude et de l'entreprise pour entamer le plus rapidement possible le chantier. L'entreprise ODTP 43 a réalisé la reconstruction du pont en un temps record. Nous aurons gagné finalement au moins une année.
La réouverture de ce pont a eu une force symbolique en permettant d'abord de relier les deux parties de la commune mais aussi en symbolisant le renouveau après cette catastrophe.
A l'automne, c'est un autre chantier qui s'est ouvert avec le goudronnage de plusieurs kilomètres de routes. Certains ont été surpris de voir de l'enrobé se répandre un peu partout, dans les villages de Fleurac, des Ceyssoux, Chadernac, Bizac, Le Brignon, Les Salles, le Chomeil, Aunac, Les Rosières, Tourtinhac, les Granges, sur l'ancienne départementale du Brignon à Ussel avec la rectification de deux virages pour améliorer la visibilité. L'Etat nous demandait de refaire à l'identique en réalisant simplement un bi couche sur les tronçons peu endommagés. Dans nos régions en altitude, les bi couches ne tiennent pas, il vaut mieux un enduit en enrobé certes plus coûteux mais aussi plus durable et c'était l'occasion de le faire en raison des subventions conséquentes obtenues de l'Etat qui n'auraient pas été suffisantes (43%) sans celles de la Région (35%) et du Département (20%). Avec un taux de plus de 98% on aurait eu tort de ne pas refaire les routes ainsi.
 Tout n'est pas fini, une deuxième tranche de travaux est prévue cette année pour les villages des Salles, des Ceyssoux, de Fleurac, d'Ussel au Cros, de Chadernac, les Roys, le Chomeil, les Rosières. Peut être s'il nous reste un peu d'argent, ce serait l'occasion de goudronner le chemin du stade de foot.
Nous n'oublions pas le village du Mazel avec des travaux prévus sur le chemin d'Onzillon avec la commune de Chadron et le gros chantier à l'entrée du Mazel pour élargir la voie. N'oublions pas non plus le colossal chantier dans la vallée de Bèthe, de Fleurac et des Ceyssoux avec la remise en état des chemins ruraux et des passages à gué. A Fleurac, village très touché dès que ne le niveau de l'eau monte, nous avons prévu des travaux de détournement de l'eau à l'entrée du village avec la réalisation d'un fossé.
N'oublions pas encore, les déchets le long de la rivière de la Bèthe provenant de l'ancienne décharge de Costaros entre Ussel et Costaros qui ont été entièrement ramassés par les équipes d'insertion sous la houlette du Sicala, à ma demande insistante car je craignais que les déchets soient ensevelis sous la végétation à force d'y rester. En revanche, j'ai eu à exprimer mes réticences quant au projet de réhabilitation de cette décharge. A mon sens, malgré toutes les précautions, ce projet d'enfouissement des déchets n'est pas suffisant et ne garantit pas un nouveau risque en cas d'inondation.
Je me devais de vous rendre compte de ces travaux, tout n'est pas terminé mais nous y travaillons d'arrache pied.
Beaucoup de chantiers de voirie donc qui sont liés en grande partie aux conséquences de la crue. Cela ne signifie pas que les autres chantiers sont stoppés : je pense à l'ancienne école libre avec trois appartements réalisés avec l'OPAC qui sont tous loués. Je pense aussi au nouveau lotissement "Les Cartavades", le fameux lotissement à 1 euro le m2  a été un succès puisque sur les 12 lots d'environ 700 m2, à ce jour 9 ont été attribués. Certaines maisons ont vu le jour et sont déjà bien avancées. Priorité a été donnée aux jeunes de la commune, aux jeunes ménages, avec des situations stables qui devront s'engager à construire une maison dans un délai d'une année ou deux années. Le but est bien sur de maintenir les effectifs à l'école qui connaissent déjà une augmentation.
Je pense bien entendu aux autres chantiers durant cette année : l'aménagement de la place de la mairie et du monument aux morts, la rénovation de cette salle polyvalente avec le remplacement de la porte de secours, l'amélioration de l'acoustique avec de nouveaux panneaux anti réverbération, la mise en place de panneaux signalétiques dans les villages, l'aide à la desserte en réseaux pour les nouvelles construction.
L'année 2018 a été marquée par plusieurs événements : le grand repas pour remercier les agriculteurs solidaires le 26 février, la grande soirée du 30 mars avec la projection d'un film documentaire sur la commune, l'assemblée générale des anciens de la Marine le 14 avril, les 40 ans du foot, la fête du vent, la fin de l'expo sur la grande guerre à la mairie.
A propos de l'éclairage public et de l'extinction entre minuit et 6 heures, les économies sont bien réelles, n'oublions jamais  l'objectif qui est de de toucher le moins possible à votre feuille d'imposition quand bien même nous avons assisté à une baisse drastique des dotations de l'Etat. En 2018, nous avons obtenu le label trois étoiles qui récompense les communes qui font preuve d'économie en éteignant les lumières une partie de la nuit. La consultation que nous avons lancée est d'ailleurs très concluante : plus de 80% des personnes qui nous ont renvoyées le questionnaire sont favorables à cette mesure. Nous avons poursuivi par ailleurs le programme de renouvellement des lampes d'éclairage dans tous les villages.
Pour 2019, plusieurs défis s'annoncent pour nous avec l'ouverture du commerce multi activités dans l'ancien garage communal transformé, ouverture prévue au mois de mars. Les travaux avancent à leur rythme malgré quelque retard.  Je lance encore une fois un appel solennel auprès de vous tous pour privilégier les commerces de notre commune. N'oubliez jamais que sans les commerces il n'y a plus de vie dans une commune. Le nouveau garage communal verra le jour cette année dans la parcelle n°1 juste derrière nous qui aura une superficie de 170 m2 avec charpente métallique et bardage bois et local vestiaire pour les employés. Nous devrions obtenir de bonnes subventions autour de 70%.
Nous avons la chance inouïe d'avoir une école qui réussit plutôt bien. Voilà pourquoi, nous avons tendance à accepter toutes les demandes qui nous sont faites par leur directrice et les parents d'élèves. Vous avez vu l'espace vert  clôturé devant l'école pour faire un atelier jardinage. En 2018, la VMC a été entièrement remplacée, en 2019, nous allons certainement remplacer le chauffage qui devient vétuste. Nous avons été précurseur en matière de numérique, tout le matériel informatique pour les enfants va être remplacé grâce à une subvention de 80% provenant de l'Europe. J'ai demandé aussi aux enseignantes de donner un nom à cette école, le nom d'un grand écrivain par exemple ou d'un grand chanteur.
 A la bibliothèque, nous avons conclu un partenariat avec la la bibliothèque départemental de prêt avec le projet Altibox qui permet aux lecteurs en plus des ouvrages d'avoir droit l'accès à une plateforme proposant des films et de la musique en streaming.
Parmi les autres projets, je citerai l'achat d'une balayeuse afin d'améliorer l'entretien du bourg et des villages, la clôture de l'aire de jeux, la réfection du mur du cimetière d'Ussel et de l'ancien cimetière du Brignon, l'achat d'un radar pédagogique mobile pour la traversée d'Ussel (plusieurs habitants nous ont demandé de limiter la vitesse en raison de la présence d'enfants), l'entretien du terrain de foot avec la mise en route du système d'arrosage qui nous a été donné gracieusement par la ville du Puy, la mise en oeuvre de l'adressage afin de dénommer les rues rendu nécessaire pour les livraisons, les secours et l'arrivée de la fibre optique, la fin de l'aménage de la place de la mairie avec la rénovation des WC et l'installation d'abris pour les containers, l'assainissement collectif des villages des Roys et du Chomeil tant attendu  par les habitants, l'enfouissement des lignes électriques disgracieuses. Je n'oublie pas l'opération des jobs d'été pour les adolescents qui n'ont aucune activité pendant l'été. Nous allons réfléchir aussi à un projet de maison d'assistantes maternelles qui permettra à des assistantes maternelles d'accueillir des enfants en bas âge dans un local adapté.
Tous ces projets avec le souci de maintenir des taux d'imposition stables.
Je veux vous signaler aussi les quelques problèmes liés aux chiens divaguants et aux poubelles sauvages.
L'année 2019 sera marquée par deux événements importants : la première foire du Brignon de printemps les 6 et 7 avril prochain et le congrès départemental des sapeurs pompiers les 5 et 6 juillet avec le grand show de la patrouille de France. Le comité des fêtes présidé par Jérôme Bonnaud va se réunir le 18 janvier pour établir le programme des activités de l'année. Je voudrais saluer les bénévoles de toutes les associations de la commune qui se dépensent sans compter. Je voudrais aussi saluer mon équipe municipale avec laquelle je suis fiers de travailler, nos employés communaux.
Je rappelle que les informations sont disponibles sur le site internet : www. lebrignon.fr

Nous allons mettre à l'honneur deux jeunes : le Prix du civisme pour la jeunesse pour les actions menées au collège de Landos décerné  à Thomas BOUDIGNON et Florian IMBAUD.

L'année 2018 a été marquée par de nombreuses pannes d'électricité, plus nombreuses qu'en 2017 : nous avions eu six naissances et cette année ce sont 9 naissances que nous mettons à l'honneur. Si bien que notre démographie est positive, nous gagnons un habitant avec 598 habitants après le recensement effectué par Marc et Denis l'an dernier.
Kessy Da Silva le 17 février
Louis Clavel le 5 mars
Elowan Brenas le 11 avril
Tyliam Chambon le 14 juillet
Liame Hebert le 18 septembre
Kilian Agrain Leyre le 21 septembre
Tiago Bagdady le 29 septembre
Martin Sagnard le 22 novembre
Juliette Dumonteil le 6 décembre

 Je veux une nouvelle fois vous présenter mes voeux de bonheur , pour vous mêmes et vos familles, avec une pensée particulière pour ceux qui souffrent et que les aléas de la vie, bien nombreux en cette période troublée, n'épargnent pas. Je souhaite aussi que notre pays retrouve sa sérénité.
Je compte sur vous pour nous appuyer et nous aider à réussir dans tous ces projets,  je veux vous faire partager l'amour passionnel que je porte à notre commune et je terminerai sur cette pensée d'Albert Camus :
"  La vraie générosité envers l'avenir consiste aussi à beaucoup donner au présent "